Marché Saint-Honoré

En collaboration avec le Taller de Arquitectura, PCA-STREAM réhabilite le Marché Saint-Honoré, chef-d’œuvre contemporain de Ricardo Boffil, pour l’adapter aux nouveaux usages et enjeux environnementaux, dans le respect de son écriture avant-gardiste originelle.

Un patrimoine moderne unique

Exceptionnellement situé au cœur du premier arrondissement de Paris, le Marché Saint-Honoré, sur la place du même nom, constitue l’un des monuments de l’architecture contemporaine de la capitale, réalisé par Ricardo Boffil en 1997. Il prend place sur le site d’un ancien couvent de dominicains dit « jacobins », qui accueillera durant la Révolution le club du même nom – autour notamment de Robespierre –, avant d’être transformé en marché au début du XIXe siècle, puis en parking couvert à la fin des années 1950. L’ensemble actuel compte deux ailes symétriques, Vendôme et Palais Royal, reliées par des passerelles et traversées par le passage couvert des Jacobins. Il accueille essentiellement des commerces en rez-de-chaussée et des bureaux dans les étages, ainsi qu’un parking en sous-sol, une antenne de commissariat et quelques services de la ville et de la protection civile.

Dans le style caractéristique du Bofill des années 1990, le bâtiment mêle architecture classique et high tech, avec une composition reprenant des archétypes antiques – le temple, le marché… – selon des règles d’harmonie des proportions, mais s’incarnant par des matériaux et systèmes de production à la pointe du progrès de l’époque, notamment le métal et le verre qui lui donne de la transparence.

Ce « temple de verre » renouant avec la tradition des passages parisiens souffre cependant de fragilités en termes d’usages et de performances, les commerces étant majoritairement vacants, la partie bureaux – libérée par BNP-Paribas –, présentant elle une obsolescence incompatible avec les nouvelles attentes des utilisateurs, l’ensemble étant particulièrement peu performant d’un point de vue énergétique. PCA-STREAM – en étroite collaboration avec le Taller de Arquitectura de Bofill –, mène aujourd’hui sa réhabilitation pour repositionner le bâtiment au regard des grandes évolutions sociétales.

Répondre aux grandes évolutions sociétales

La nécessité de restructurer et reprogrammer cet ensemble contemporain vieux d’une vingtaine d’années à peine témoigne de la progression extrêmement rapide et forte des exigences environnementales, mais également de l’évolution des modes de travail. Pour y répondre, PCA-STREAM a fait le choix d’une intervention maîtrisée de remises aux normes techniques et d’usages en tirant au maximum parti de l’existant. Le projet comprend la reprise complète de l’enveloppe, en respectant l’écriture avant-gardiste du tracé original, la création d’espaces extérieurs et la réactivation de la rue centrale.

Le hall d’accueil et le lobby des bureaux sont déplacés au cœur du passage des Jacobins, ce qui permet de libérer du linéaire commercial et d’animer le passage. Sa semi-fermeture le rend plus accueillant et immersif, pour le transformer en véritable lieu de vie, habité par différents îlots d’assises. Le changement du système de vitrine permet de répondre à des attentes plus haut de gamme et d’améliorer l’appel depuis la rue par une nouvelle programmation commerciale.

Dans les espaces de bureaux, l’optimisation des flux – avec l’aménagement de nouvelles circulations verticales et de passerelles à tous les étages –, permet de densifier et d’améliorer la flexibilité potentielle des plateaux, tant par ailes que par étage, pour répondre à des scénarios mono ou multipreneur. Les évolutions des usages au travail, avec une place croissante accordée à la collaboration et au bien-être des collaborateurs, se traduisent par l’ajout d’espaces de convivialité, de services premium et d’espaces hybrides de collaboration. La création de balcons filants sur la partie centrale des façades latérales et de deux terrasses en rooftop offre des espaces extérieurs agréables et accessibles pour un moment de détente ou de travail informel.

Une intervention respectueuse et durable

L’objectif de cette réhabilitation du Marché Saint-Honoré est de préserver l’intégrité de la création originelle, tout le remettant aux normes sur les performances environnementales et d’usage. Au-delà d’une simple mise aux normes en vigueur, le projet vise des objectifs ambitieux en termes de certifications environnementales, en réponse aux ambitions du Plan Climat de Paris de réduction des consommations à 2030 et de neutralité carbone à 2050.

Le projet a été mené avec le minimum de démolition, afin de limiter son empreinte, en se concentrant notamment sur les façades vitrées, point noir en termes de performance. La mise en place d’une double peau ventilée, le renouvellement de l’ensemble des huisseries et la mise en place de système d’occultation permet d’atteindre des performances exemplaires dans le respect de l’écriture originelle.

Les systèmes techniques obsolètes sont remplacés par des équipements haute performance, reliés aux réseaux CPCU et climespace. En chantier, une démarche globale de réemploi et d’approvisionnement circulaire complète le recours à des matériaux bio-sourcés. Le développement d’une offre de parking vélo encourage le recours à des modes de transport doux. La végétalisation partielle des roof top répond à la biophilie des nouvelles générations tout en renforçant la biodiversité urbaine.

Informations