Episode 3/5 – Documentaire « PCA-STREAM, de la recherche à l’action »

  • Publié le 6 juillet 2017
  • 9 minutes

L’épisode 3/5 du documentaire « PCA-STREAM, de la recherche à l’action » examine la question posée par STREAM 03 sur les liens entre urbanisation et préservation des ressources naturelles à l’ère dite de l’Anthropocène, dans laquelle l’homme est devenue la force de transformation dominante de la biosphère. Comment habiter de manière durable une planète finie ?  Le Stream Building propose une vision concrète de ce que peut être un bâtiment métabolique produisant et réutilisant ses propres ressources en circuit court. 

Dans ce documentaire « PCA-STREAM, de la recherche à l’action », le réalisateur Gilles Coudert porte son regard d’auteur, spécialiste en art contemporain et en architecture, sur le lien entre recherche et action au cœur de la pratique de PCA-STREAM. La parole est donnée à un panel international de chercheurs, créateurs ou professionnels associés au travail de l’agence : philosophes, critiques d’art, artistes, investisseurs, décideurs politiques, usagers, etc.

Trois projets architecturaux, réalisés ou en cours de réalisation, sont pris comme case studies pour illustrer le conditionnement de la forme architecturale par cette démarche collaborative d’exploration : #cloud.paris (avec SFL), le Stream Building (lauréat du concours Réinventer Paris, avec Eurosic) et Shake (Euralille, avec Nacarat). Ils incarnent la façon dont une vision métabolique, ouverte et innovante de la ville prend forme par l’échange et la création de nouvelles synergies entre acteurs et visions pour passer de l’utopie urbaine à la réalisation concrète.

Un film réalisé par Gilles Coudert pour la Biennale d’Architecture de Lyon.
Une coproduction PCA-STREAM et a.p.r.e.s. production, 54 min, 2017.

Avec les interventions de :
 Nicolas Bel, ingénieur, spécialiste de l’agriculture urbaine, fondateur de Topager – Timothée Boitouzet, architecte, entrepreneur, fondateur de Woodoo
 – Patrick Bouchain, architecte et scénographe – 
Nicolas Bourriaud, historien et critique d’art, commissaire d’exposition – 
Alain Bublex, artiste
 – Thomas Camus, directeur des opérations de développement chez Eurosic – Philippe Chiambaretta, architecte, fondateur de PCA-STREAM
 – Gilles Clément, paysagiste – 
Jean-Louis Cohen, architecte, historien de l’architecture,
professeur au Collège de France
 – Gilles Coudert, réalisateur, producteur et éditeur- 
Justine Culioli, directeur adjoint développement et grands projets chez SFL – Clément Dirié, éditeur, critique d’art
 – Gilbert Emont, directeur de l’Institut Palladio – 
Julien Eymeri, consultant en stratégie, co-fondateur de Quartier Libre – 
Aurélien Gillier, éditeur et designer, rédacteur en chef de STREAM 02 – Bertrand Julien-Laferrière, ancien directeur général de SFL
 – Thomas Lierman, directeur général de Nacarat – 
Éric Mangion, directeur artistique du Centre National d’Art
Contemporain de la Villa Arson – 
Ariane Michel, artiste et cinéaste
 – Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris, chargé de l’urbanisme,
de l’architecture, du projet du Grand Paris, du développement économique 
et de l’attractivité – 
Yann Moulier-Boutang, économiste et essayiste, professeur à l’UTC Compiègne et à l’UTSEUS Shanghai
 – Pierre Musso, philosophe, professeur à Télécom ParisTech
 – Julien Prévieux, artiste
 – Julie Rouart, éditrice, directrice éditoriale du département Art chez Flammarion – David Ruy, architecte, directeur du programme post-graduate de SCI-Arc,
Los Angeles
 – Xavier Veilhan, artiste.

Bibliographie

explore

Article
Article

Êtres vivants

Né au sein de l’université Paris Sciences & Lettres, le collectif La Vie à l’œuvre, qui regroupe des chercheurs en sciences de la nature, en sciences humaines et sociales, mais également des artistes, explore depuis 2014 l’intelligence collective interdisciplinaire autour du thème du vivant. Fonctionnant comme un incubateur d’idées, ils explorent les potentialités du vivant, notamment via des expérimentations entre art et science. Un article Stream 05 – Nouvelles Intelligences à découvrir !

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Faire matière avec le vivant

Aurélie Mossé est designeure, chercheuse et responsable du groupe de recherche Soft Matters à l’Ecole des Arts Décoratifs. À l’aide de micro organismes, elle expérimente la fabrication de matériaux innovants, moins couteux en énergies fossiles ou en ressources non renouvelables. Par la production de calcite, les bactéries deviendraient des alliées notamment dans la constitution de matériaux de construction solides.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

L'art de la vie artificielle

Justine Emard est artiste plasticienne. Ses installations utilisent l’IA pour appréhender le vivant et explorent les frontières entre la vie organique et l’intelligence artificielle. Essaims d’abeilles, enregistrements encéphalographiques et peintures préhistoriques deviennent des supports d’apprentissage pour des algorithmes qui, à rebours des imaginaires dystopiques, donnent naissance à de nouveaux supra-hyper-organismes.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

La vulnérabilité comme principe inclusif

Emma Vilarem est docteure en neurosciences cognitives, spécialisée dans l’étude des interactions sociales. Co-fondatrice de l’agence [S]CITY, elle aide les acteurs de la fabrique de la ville à intégrer dans leurs projets les besoins psychologiques, émotionnels et sociaux des habitants. Si l’environnement urbain affecte notre cerveau et nos comportements, l’attention portée aux personnes plus vulnérables ne pourrait-elle pas améliorer l’expérience globale de la ville ?

Découvrir
Article
Article

"Le réseau, il est vivant" — Les réseaux et ceux qui les maintiennent

Le paysage souterrain et aérien français compose avec environ 910 000 km de canalisations de distribution d’eau potable, et plus d’1,4 millions de km de lignes électriques. Indispensables dans nos vies quotidiennes, ils sont pourtant invisibilisés et de plus en plus questionnés à l’aune d’enjeux écologiques et technologiques qui poussent nos territoires à se transformer. Mais ces infrastructures ne peuvent-elles pas être perçues comme un patrimoine qu’il s’agit d’entretenir et dont il faut prendre soin ?

Découvrir
Article
Article

Repenser le campus : entre tradition et innovation

Par essence quête d’un idéal, la forme du campus est traversée de tensions héritées de sa longue histoire, toujours actuelles face à sa nécessaire adaptation aux enjeux contemporains. Animés par une course à l’attractivité, les campus se muent en vitrines architecturales, rivalisant avec les sièges sociaux pour incarner des valeurs nouvelles et attirer les talents. Leurs formes et fonctions évoluent pour répondre aux besoins changeants de l’enseignement et de la société. En embrassant les figures de l’agora et du jardin, dichotomie originelle des campus, ces bastions du savoir tracent les contours d’une nouvelle ère de l’enseignement supérieur.

Découvrir
Article
Article

L'intelligence collective à l'œuvre

L’intelligence collective est devenue l’une des clés pour comprendre et agir sur la complexité du monde contemporain. Mais comment produire les conditions pour qu’elle advienne? Né au sein de PSL, le collectif La Vie à l’œuvre, qui regroupe des chercheurs en sciences de la nature, en sciences humaines et sociales, mais également des artistes, explore depuis 2014 ce dialogue des intelligences autour du thème du vivant. En s’appuyant sur un cadre souple, le collectif a développé une pratique de l’intelligence collective interdisciplinaire tout en établissant de nouvelles connaissances sur la vie, notamment via des expérimentations entre art et science.

Découvrir
Vidéo

Michael Gaultois, Xavier Baris, Mathieu Merlet Briand, Benoit Roman

Vidéo

Neo-composites

Avec Mathieu Merlet Briand, artiste, Benoit Roman, directeur de recherches au CNRS, Xavier Baris de Kairos et Michael Gaultois, Chief Scientific Officer de Fairmat   Avec le désamour grandissant du public et des concepteurs pour le plastique, perçu comme la progéniture des années pétrole et symbole d’un monde jetable, le développement de nouveaux matériaux qui répondent aux défis contemporains en proposant des schémas de production circulaires se fait attendre.  L’écosystème de la Deeptech peine à se structurer en France au vu des investissements nécessaires. Le gouvernement et les régions encouragent la recherche et les initiatives entrepreneuriales telles que le projet FLOWER portant sur le développement de composites en fibre de lin, une plante largement cultivée sur le territoire. Quels sont les néo-composites de demain ? Quelles nouvelles mythologies invoquent-ils ?

Découvrir