Systèmes vivants

Le terme de « systèmes vivants » induit une relation et des boucles de rétroaction entre un individu et ces systèmes. Cet axe englobe les recherches sur la biodiversité et les solutions fondées sur la nature.

Podcast

« Capturer le conflit entre les chants de la nature et le bruit urbain. »

Le chant du vivant

Frédéric Jiguet

Podcast

« Capturer le conflit entre les chants de la nature et le bruit urbain. »


Le chant du vivant

Frédérique Jiguet est ornithologue, professeur au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Il pilote notamment le programme STOC : Suivi Temporel des Oiseaux Communs, qui vise à comprendre les impacts des changements globaux et les conséquences des activités humaines sur les oiseaux. Nous l’avons rencontré in situ, captant à cette occasion le conflit qui se joue entre les chants de la nature et le vacarme urbain.

Écouter l'épisode
Article
Article

Être artiste environnemental

Utilisant les faits scientifiques comme matière artistique, l’artiste néerlandais Thijs Biersterker cherche à connecter émotionnellement le public aux problèmes globaux pour inciter à agir. Il a recours à la technologie, notamment l’IA, comme medium. Ses installations immersives mettent en évidence l’intelligence et les systèmes de communication des plantes : une passerelle entre les vivants.

Découvrir
  • Paris
  • 2023
  • Livré
  • Paris
  • 2023
  • Livré
Stream Building

Au cœur du nouveau quartier Clichy-Batignolles, l’équipe Covivio-Hines France-PCA-STREAM livre le Stream Building, un bâtiment-manifeste traduisant dans ses innovations près de 15 ans de recherches du Stream Lab autour des enjeux de la ville de demain. Pensé selon des logiques circulaires pour répondre aux enjeux de la ville de demain, le Stream Building est un hub relationnel et productif qui dynamisera cette nouvelle centralité du Grand Paris en concentrant toutes les activités d’une vie urbaine intense.

Découvrir
  • Paris
  • 2020
  • Livré
  • Paris
  • 2020
  • Livré
15-25 Amiral Bruix

Au cœur de la Porte Maillot, PCA-STREAM revisite l’héritage moderniste parisien et prolonge le dialogue ville-nature en mettant en valeur le linéaire exceptionnel de Freedom, aux vues imprenables sur le panorama grand parisien. Nouveau siège de Murex, leader des progiciels financiers, il a été pensé pour maximiser les interactions et l’intelligence collective.

Découvrir
Vidéo

Léa Mosconi, Henri Bony

Vidéo

Animal en capitale

Dans le cadre de l’exposition Paris Animal présentée actuellement au Pavillon de l’Arsenal à Paris, les deux architectes commissaires, Léa Mosconi et Henri Bony, reviennent sur la genèse de leur projet : celui de retracer l’histoire qui lie les bêtes au tissu urbain de la capitale.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Le paysage éco-acoustique de La Défense

Le paysage n’est pas qu’une histoire de formes ou de couleurs. Il émane aussi de la perception sensible d’un environnement sonore, aussi urbanisé soit-il. C’est ce que Sara el Samman défend dans son projet de diplôme, récompensé par la Fédération Française du Paysage. La Défense sans les bruits de talonnettes sur les dalles, serait-elle la même ?

Découvrir
Article
Article

Les arbres exotiques dans la Cité

Botaniste et professeur émérite au Muséum national d’Histoire naturelle, Serge Muller est spécialiste des Espèces Exotiques Envahissantes. Il revient ici sur le concept d’ « indigénat » et esquisse les contours d’une politique d’ouverture des villes à de nouvelles essences d’arbres, pouvant servir d’alliées face au réchauffement climatique. Une interview réalisée par PCA-STREAM et Coloco.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Modéliser la ville avec les protéines

La chercheuse Claire Lesieur développe le projet Go Pro au laboratoire Ampère (CNRS) : Un modèle de calcul utilisé en biologie qu’elle applique à la ville. En se basant sur les capacités des protéines à changer de forme, elle cherche à cartographier les potentialités de croissance d’une ville, tout en limitant l’étalement urbain.

Découvrir
Vidéo

Véronique Mure

Vidéo

Jardiner les racines

Comprendre le vivant c’est comprendre l’invisible. Véronique Mure, botaniste spécialisée dans les paysages méditerranéens en est convaincue. En s’attachant à la relation que les hommes entretiennent avec le végétal, elle sensibilise les acteurs de l’urbain à l’importance du sol et des racines et propose d’en prendre soin, comme un jardinier.

Découvrir
Article
Article

Sommes-nous en train de monétiser la nature ?

Virginie Maris est philosophe de l’environnement. Parmi ses écrits on retrouve Nature à vendre – les limites des services écosystémiques dans lequel elle questionne la pertinence de l’évaluation monétaire des services rendus par la nature. Vous ne calculez jamais combien votre relation amoureuse vous rapporte, alors pourquoi le faire avec la nature ? Extrait de l’article Penser la séparation au-delà du dualisme publié dans Stream 05 : Nouvelles Intelligences

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Regarder les terres du Grand Paris

Photographe, Anne-Marie Filaire explore les transformation du paysage. Depuis 2019 elle documente les sites accueillant les terres excavées des travaux du Grand Paris, révèlant la dimension plastique et politique de cet entre-deux du paysage. Ce travail est actuellement exposé à la Biennale d’Architecture et de Paysage (BAP) de Versailles puis à la Triennale de photographie d’Hambourg.

Découvrir
Podcast

« Un Plan Canopée pour lutter contre les îlots de chaleur urbaine. »

Podcast

« Un Plan Canopée pour lutter contre les îlots de chaleur urbaine. »


Des solutions fondées sur la nature

Frédéric Ségur est responsable du service Paysage et Foresterie Urbaine de la métropole de Lyon. En tant que directeur du Plan canopée, il veille à la mise en cohérence des actions publiques liées à l’eau, au végétal et au climat et nous alerte sur l’importance de retrouver un savoir perdu : planter et entretenir les arbres urbains. LIRE LE TRANSCRIPT

Écouter l'épisode
Vidéo

Ariane Lourie Harrison

Vidéo

Construire pour le vivant

Critiquant l’anthropocentrisme de l’architecture, Ariane Lourie Harrison développe le concept d’architecture post-humaine, qu’elle enseigne à l’Université de Yale. Elle fait naître ainsi une architecture mettant la technologie au service d’une « nouvelle nature » pour que les façades puissent servir de refuge à la biodiversité.

Découvrir
Vidéo

Pierre Kerrand

Vidéo

Des jardins sans racines

Pierre Kerrand est pépiniériste, spécialisé dans la culture de Tillandsia. Ces plantes génèrent des fleurs colorées, supportent la sècheresse, l’humidité et des températures variables. Elles ne demandent pas d’entretien mais surtout, elles n’ont pas besoin de sol pour se développer et dépolluent l’air avec une grande efficacité.

Découvrir
Vidéo

Emanuele Coccia

Vidéo

Métamorphoses urbaines

Le philosophe, spécialiste du vivant, imagine la manière dont les architectes pourraient rendre possible la cohabitation entre les espèces, sans forcément passer par un acte de repentance écologique ou d’abandon de la modernité. Un bâtiment forêt, une ville réserve biologique, voici quelques exemples d’irruption du fantastique dans la ville.

Découvrir
Article

Le langage des forêts

Eduardo Kohn

Article

Le langage des forêts

L’anthropologue, auteur de Comment pensent les forêts (Zones Sensibles, 2017) revient sur son expérience amazonienne auprès du peuple Runa pour transmettre à nos esprits occidentaux l’idée d’un langage qui puisse dépasser les mots et les symboles. Un langage qui relie les êtres de la forêt, humains et non humains. Un langage que nous aurions perdu…

Découvrir
Vidéo

Jérôme Gaillardet

Vidéo

Pour une reliance des sciences

Le géochimiste Jerôme Gaillardet étudie la « Zone Critique » de la Terre, cette fine pellicule habitable où les interdépendances entre vivants et non vivants sont observables.  Pour comprendre le fonctionnement de ce système complexe, impossible de scinder les sciences en métiers distincts. Il participe donc au projet novateur de mise en place d’observatoires interdisciplinaires.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Le biomimétisme, solutions d’avenir

Kalina Raskin est directrice du Ceebios, le centre d’études & d’expertises dédié au déploiement du biomimétisme en France. Son ambition est d’accélérer la R&D en biomimétisme pour en faire un secteur efficace de la transition écologique, réconciliant biodiversité, innovation et économie.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Un nouveau droit pour la nature

Marine Calmet est juriste en droit de l’environnement. Son engagement contre les ravages causés sur les écosystèmes et les populations locales par des industries l’a amenée à co-fonder Wild Legal, une association/école qui organise des plaidoiries fictives simulant des procès où la nature aurait de nouveaux droits.

Découvrir
Article
Article

Penser la séparation au-delà du dualisme

Si la crise environnementale et la prise de conscience de l’Anthropocène bouleversent fondamentalement nos rapports à la nature, à rebours de l’idée d’une supposée « mort » de celle-ci, au profit d’une hybridité généralisée, la philosophe Virginie Maris prône le maintien d’une séparation (qu’elle distingue du dualisme) entre l’homme et la nature comme altérité radicale méritant attention, soin et respect. Cette vision de la nature comme part sauvage du monde, hors de l’intentionnalité humaine, permet de remettre en perspective les processus de renaturation ou de réensauvagement, mais également de critiquer la notion de services écosystémiques, notamment pour leur dimension de marchandisation de la nature et leur dépendance à une idéologie de croissance économique.

Découvrir
Article
Article

Expérimenter et transmettre un nouveau droit écosystémique

La remise en question de la vision binaire du monde issue de la modernité, qui séparait nature et culture, interroge en profondeur notre rapport au vivant et la place que nous lui accordons. Si nous dépassons notre anthropocentrisme, comment donner un nouveau statut à la nature, de façon à mieux la préserver ? Pour Marine Calmet, il s’agit de sortir de l’esprit de domination et des logiques productivistes de croissance pour raisonner en termes de communs et de protection du vivant. Avec le programme pédagogique prospectif Wild Legal, elle explore et imagine, à partir de cas d’étude concrets, la création de nouveaux outils juridiques, notamment autour du concept d’« écocide », pour défendre l’environnement et imaginer des types de gouvernance articulant plus harmonieusement les échelles du local et du global.

Découvrir
Article
Article

Métamorphoser la ville en musée de la nature contemporaine

Alors que nous repensons notre place d’humain au sein de la nature, le philosophe Emanuele Coccia étudie le phénomène naturel de la métamorphose pour le développer en un concept philosophique permettant de penser l’espèce humaine au sein d’un souffle vital unique se transmettant de forme de vie en forme de vie. À l’opposé d’une vision pénitentielle de l’écologie, il s’oppose à l’idée que le vivant relèverait fondamentalement d’équilibres écologiques, la vie étant une métamorphose perpétuelle – et non pas un équilibre. Il promeut ainsi l’idée d’une transformation des villes en « musées de la nature contemporaine », de façon à dépasser l’opposition classique entre nature et culture et réinstaurer une logique urbaine interspéciste, dans une perspective de cohabitation entre toutes les formes de vie et de biodiversité.

Découvrir
Article
Article

Les intelligences animistes : l’entre-réseau du vivant et de la machine

La nature reprend place en ville, mais ce nouveau rapport au vivant peut-il influencer les processus et matériaux mêmes de l’architecture ? Si les avant-gardes ont exploré dès les années 1960 les liens entre l’intelligence de la machine et celle du vivant, il est aujourd’hui possible d’hybrider des matériaux organiques et synthétiques, ouvrant un champ d’expérimentation entre bio-design et informatique pour créer des biomatériaux alternatifs, mais également des morphologies inspirées du vivant, dans une union entre naturel et artificiel qui s’avère constituer une clé pour une relation plus symbiotique à notre environnement.

Découvrir
Article
Article

Solutions fondées sur la nature

Si l’augmentation de la part du végétal en ville joue un rôle crucial dans la lutte contre les îlots de chaleur urbains, l’arbre doit y être abordé comme une question systémique, en interface avec l’air, le sol ou l’eau. Pour Frédéric Ségur, il faut renouer avec la connaissance de la foresterie urbaine, de façon à retrouver l’intelligence des arbres et battre en brèche les présupposés sur leur durée de vie en ville. Au-delà des annonces politiques, il s’agit de planter bien (plutôt que beaucoup), d’offrir de bonnes conditions de développement, un espace et un sol vivant, de tenir compte des écotypes, mais également de faire évoluer la palette végétale en fonction du réchauffement climatique.

Découvrir

stream voices

Désireuse de partager plus généreusement les fruits de ses collaborations et de ses recherches, PCA-STREAM édite STREAM VOICES, son magazine en ligne.