Explore

À la une
  • Article

Les intelligences artificielles dans le processus de création

Justine Emard, Nicolas Bourriaud, Pierre Pauze

L’IA est une nouvelle forme d’intelligence dont le développement suscite inquiétudes et fables dystopiques. Loin de remplacer l’intelligence humaine, elle se constitue comme un nouvel outil à entraîner, piloter, façonner, pour obtenir le résultat escompté. Ainsi, certaines IA deviennent pour le plasticien, le photographe, l’architecte, le cinéaste, le musicien, l’illustrateur… un agent avec lequel collaborer pour donner lieu à une co-création. Conférence inaugurale du cycle « IA et Création » au Stream Innovation Center.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Pour une architecture féministe

Iris Handschin est architecte. Dans son travail de fin d’étude, DMC: Démocratie, matriarcale, citoyenne, elle interroge notre rapport entre sororité et architecture. Comment créer un espace commun de liberté et défaire les rapports hiérarchiques qui se manifestent à la fois dans l’espace intime et l’espace public ? Explorant les possibilités d’une architecture féministe inspirée par les béguinages, Iris Handschin s’intéresse à la réhabilitation d’une ancienne usine de textile des années 1740, dessinant les contours d’un espace profondément démocratique.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

L'art de la vie artificielle

Justine Emard est artiste plasticienne. Ses installations utilisent l’IA pour appréhender le vivant et explorent les frontières entre la vie organique et l’intelligence artificielle. Essaims d’abeilles, enregistrements encéphalographiques et peintures préhistoriques deviennent des supports d’apprentissage pour des algorithmes qui, à rebours des imaginaires dystopiques, donnent naissance à de nouveaux supra-hyper-organismes.

Découvrir
Podcast

« Quel Paris sous 50° ? Comment reculer le moment où ce scénario arrivera et se préparer au mieux à le vivre ? »

Paris à 50 degrés

Alexandre Florentin

Podcast

« Quel Paris sous 50° ? Comment reculer le moment où ce scénario arrivera et se préparer au mieux à le vivre ? »


Paris à 50 degrés

La capitale, dense et minérale, s’avère très peu adaptée aux chaleurs extrêmes auxquelles nous allons de plus en plus devoir faire face. Alors, quelles stratégies d’adaptation mettre en place ? C’est la question qui a été posée à Alexandre Florentin, conseiller de Paris délégué à la résilience et aux enjeux climatiques. Il a notamment présidé la mission « Paris à 50 degrés » qui a rendu son rapport il y a quelques mois : quels champs d’action pour les architectes et concepteurs urbains ?

Écouter l'épisode
Vidéo

Antoine Laugier, Thanh-Phong Lê

Vidéo

Esthétique des structures

Esthétique des structures est un ouvrage collectif, publié par l’association Architectes-Ingénieurs & Ingénieurs-Architectes (AAIIA). Agences reconnues, jeunes praticiens, chercheurs et étudiants y livrent un nouveau rapport à la structure, glissant des principes vitruviens d’utilité, de solidité et de beauté, vers l’économie de matière, la réversibilité des usages ou le réemploi des matériaux. Rencontre avec deux des concepteurs de l’ouvrage : Antoine Laugier, ingénieur-architecte et Thanh-Phong Lê, graphiste, qui nous offrent un aperçu du livre, autant objet que structure.

Découvrir
Article
Article

Êtres vivants

Né au sein de l’université Paris Sciences & Lettres, le collectif La Vie à l’œuvre, qui regroupe des chercheurs en sciences de la nature, en sciences humaines et sociales, mais également des artistes, explore depuis 2014 l’intelligence collective interdisciplinaire autour du thème du vivant. Fonctionnant comme un incubateur d’idées, ils explorent les potentialités du vivant, notamment via des expérimentations entre art et science. Un article Stream 05 – Nouvelles Intelligences à découvrir !

Découvrir
Article

L’Art sans l'homme

Thomas Schlesser

Article

L’Art sans l'homme

Si la philosophie contemporaine, face aux enjeux globaux, s’efforce de repenser et décentrer la place de l’homme, dominant dans l’acception moderne, l’historien de l’art Thomas Schlesser nuance l’idée courante d’un rapport strictement anthropocentré de l’homme au monde dans la création artistique depuis la Renaissance. Identifiant de grands moments de rupture aux sources de visions anthropocritiques dans l’histoire de l’art, il y voit l’expression de formes de nivellement de la place de l’homme à l’échelle du vivant. La fragilité humaine constitue ainsi un motif et une cause artistique, particulièrement à l’œuvre dans la culture populaire. En analysant une « dilution cosmique » de la figure humaine au cœur des avant-gardes historiques, des abstractions et jusque dans les mouvements de la performance et du land art, il révèle un art travaillé par la disparition de l’humain. Sans affirmer que l’art serait majoritairement devenu un « univers sans l’homme », il nous ouvre à l’idée que les artistes les plus intéressants sont ceux qui proposent intuitivement des visions « alter-nombrilistes » du monde.

Découvrir
Article
Article

"Le réseau, il est vivant" — Les réseaux et ceux qui les maintiennent

Le paysage souterrain et aérien français compose avec environ 910 000 km de canalisations de distribution d’eau potable, et plus d’1,4 millions de km de lignes électriques. Indispensables dans nos vies quotidiennes, ils sont pourtant invisibilisés et de plus en plus questionnés à l’aune d’enjeux écologiques et technologiques qui poussent nos territoires à se transformer. Mais ces infrastructures ne peuvent-elles pas être perçues comme un patrimoine qu’il s’agit d’entretenir et dont il faut prendre soin ?

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Le paysage éco-acoustique de La Défense

Le paysage n’est pas qu’une histoire de formes ou de couleurs. Il émane aussi de la perception sensible d’un environnement sonore, aussi urbanisé soit-il. C’est ce que Sara el Samman défend dans son projet de diplôme, récompensé par la Fédération Française du Paysage. La Défense sans les bruits de talonnettes sur les dalles, serait-elle la même ?

Découvrir
Article
Article

N'oubliez pas de nourrir votre tableau de compagnie ! 

Michel Blazy est un artiste « dompteur », dont le travail résulte de collaborations avec des escargots, des moustiques, des moisissures ou encore des bactéries. Exposé au Portique (Centre d’art contemporain du Havre) jusqu’au 18 décembre, il interroge au travers de ses œuvres vivantes la temporalité de l’art et les frontières entre vivant et non-viviant, naturel et artificiel. Extrait de l’article Encourager la matière publié dans STREAM 04 : Les Paradoxes du vivant

Découvrir
Podcast

« Que pouvons-nous changer dans notre manière d'habiter pour préserver le sol en tant que milieu ? »

Podcast

« Que pouvons-nous changer dans notre manière d'habiter pour préserver le sol en tant que milieu ? »


Le sol comme milieu, la propriété comme faculté d'habiter

Elissa Al Saad est architecte et lauréate des Bourses Palladio 2023 pour sa thèse sur le sol comme milieu. En comparant différentes formes possibles d’appropriation du sol, elle fait émerger la question de la préservation de la ressource foncière face à celle de la propriété. L’objectif : penser la propriété comme support d’un mode d’habiter qui considère le sol comme un bien commun.

Écouter l'épisode
Vidéo
Vidéo

Établir des synergies régénératrices

La philosophe, chercheuse et enseignante en école d’architecture Chris Younès prône la mise en œuvre de « synergies régénératrices » pour apprendre à collaborer, respecter les dynamiques de la nature et rechercher une nouvelle forme d’harmonie – pas simplement esthétique mais également éthique et politique -, pour améliorer la fabrique des milieux habités. Une attitude prônée par de nombreux chercheurs en architecture !

Découvrir
Podcast

« Les égouts sont le miroir des pratiques de surface. »

Ce que les égouts disent de nous

Catherine Carré, Thomas Thiebault

Podcast

« Les égouts sont le miroir des pratiques de surface. »


Ce que les égouts disent de nous

Saviez-vous que nous avions beaucoup à apprendre des égouts ? En effet, les égouts recèlent de nombreux indicateurs chimiques qui renseignent sur les pratiques des habitants en surface : prise de médicaments, de drogues, alimentation, état de la flore intestinale… En se focalisant sur la ville de Paris, le projet de recherche EGOUTS, financé par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche), cherche à éclairer les politiques publiques “par le côté sombre de la ville lumière”.

Écouter l'épisode
Article
Article

Histoire et imaginaires du changement climatique

Historien des sciences, des techniques et de l’environnement, Jean-Baptiste Fressoz est l’auteur avec Christophe Bonneuil du célèbre ouvrage L’Événement anthropocène. Il revient ici sur son dernier livre, co-écrit avec Fabien Locher, qui retrace une histoire du changement climatique depuis le XVe siècle et révèle que les Révoltes du ciel engendrent depuis longtemps déjà de nombreuses croyances et récits scientifiques.

Découvrir
Article
Article

Repenser les espaces urbains à travers l’intégration de la dimension de genre

Si la ville de demain sera plus durable, en s’appuyant sur la technologie et la nature, elle se doit également d’être plus inclusive, ce qui suppose une réflexivité sur sa production. Pour la géographe féministe Leslie Kern, l’environnement urbain n’est pas neutre. Construit pour supporter des normes et des rapports de pouvoir, il a longtemps été opéré par des hommes blancs des classes supérieures. Elle invite à examiner une plus grande variété de besoins d’usagers de la ville et à réintroduire la corporalité dans la conception urbaine. Cela se traduit par des interventions spatiales tangibles (éclairage, trottoirs…) mais également sociales, autour des questions de mixité d’usage et de prise en compte des voix marginalisées dans les processus de décision.

Découvrir
Article
Article

De l'enseignement magistral à l'apprenant acteur : métamorphose des espaces éducatifs

Animés par une course à l’attractivité, les campus se muent en vitrines architecturales, rivalisant avec les sièges sociaux des entreprises pour incarner des valeurs nouvelles et attirer les esprits curieux. La forme et la fonction des campus évoluent pour répondre aux besoins changeants de l’enseignement, où la tradition rencontre l’innovation dans un élan vers l’excellence et l’inclusivité. Nous entrons dans une nouvelle ère de l’enseignement supérieur !

Découvrir
Vidéo
Vidéo

Faire matière avec le vivant

Aurélie Mossé est designeure, chercheuse et responsable du groupe de recherche Soft Matters à l’Ecole des Arts Décoratifs. À l’aide de micro organismes, elle expérimente la fabrication de matériaux innovants, moins couteux en énergies fossiles ou en ressources non renouvelables. Par la production de calcite, les bactéries deviendraient des alliées notamment dans la constitution de matériaux de construction solides.

Découvrir

STREAM enquête par une pluralité de contributions issues de différents champs disciplinaires et pratiques créatives sur les grands enjeux contemporains pour appréhender de manière transversale et collective leurs conséquences pour l’architecture et l’urbanisme de demain. Il fait dialoguer philosophes, sociologues, artistes, ingénieurs, biologistes, économistes et architectes pour cristalliser une vision kaléidoscopique et prospective des différentes questions qu'il aborde.

Tous les axes de recherche

Cet axe explore les nouveaux outils, nouvelles méthodes et technologies pour la conception des projets. Il traite aussi de l’usage et la compréhension des données de masse, que ce soit par l’identification des sources de données ou par leur usage via des algorithmes d’intelligence artificielle.

Explorer l'axe de recherche

Contenus associés

Vidéo

Justine Emard, Nicolas Bourriaud, Pierre Pauze

Vidéo

Les intelligences artificielles dans le processus de création

L’IA est une nouvelle forme d’intelligence dont le développement suscite inquiétudes et fables dystopiques. Loin de remplacer l’intelligence humaine, elle se constitue comme un nouvel outil à entraîner, piloter, façonner, pour obtenir le résultat escompté. Ainsi, certaines IA deviennent pour le plasticien, le photographe, l’architecte, le cinéaste, le musicien, l’illustrateur… un agent avec lequel collaborer pour donner lieu à une co-création. Conférence inaugurale du cycle « IA et Création » au Stream Innovation Center.

Découvrir
Vidéo

Jérôme Denis, David Pontille, Bérénice Gaussuin, Fanny Lopez

Vidéo

Restauration, transformation, maintenance : la transition à l'ère du soin

Au cours de cette table ronde, les quatre chercheurs abordent la question de la transition sous le prisme de différentes notions que sont la maintenance, la transformation, la réparation et la restauration. Des concepts qui ne sont pas sans évoquer les enjeux de destruction, reconstruction et réhabilitation en architecture.

Découvrir
Podcast

« Les égouts sont le miroir des pratiques de surface. »

Ce que les égouts disent de nous

Catherine Carré, Thomas Thiebault

Podcast

« Les égouts sont le miroir des pratiques de surface. »


Ce que les égouts disent de nous

Saviez-vous que nous avions beaucoup à apprendre des égouts ? En effet, les égouts recèlent de nombreux indicateurs chimiques qui renseignent sur les pratiques des habitants en surface : prise de médicaments, de drogues, alimentation, état de la flore intestinale… En se focalisant sur la ville de Paris, le projet de recherche EGOUTS, financé par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche), cherche à éclairer les politiques publiques “par le côté sombre de la ville lumière”.

Écouter l'épisode
Article
Article

"Le réseau, il est vivant" — Les réseaux et ceux qui les maintiennent

Le paysage souterrain et aérien français compose avec environ 910 000 km de canalisations de distribution d’eau potable, et plus d’1,4 millions de km de lignes électriques. Indispensables dans nos vies quotidiennes, ils sont pourtant invisibilisés et de plus en plus questionnés à l’aune d’enjeux écologiques et technologiques qui poussent nos territoires à se transformer. Mais ces infrastructures ne peuvent-elles pas être perçues comme un patrimoine qu’il s’agit d’entretenir et dont il faut prendre soin ?

Découvrir
Podcast

« Ce que la littérature d'anticipation fait à la ville. »

Podcast

« Ce que la littérature d'anticipation fait à la ville. »


"Il sera une fois", ce que la littérature d'anticipation dit à la ville

L’espace est l’un des grands imaginaires de la science-fiction. En dépeignant des villes souvent dystopiques, auteurs et autrices dessinent en creux les contours d’une urbanité souhaitable. En prenant la littérature d’anticipation comme terrain d’enquête, Pierre-Antoine Marti, doctorant en histoire à l’EHESS, utilise les représentations du futur comme un ensemble de données pour mener une réflexion prospective sur les jeux d’influence entre science-fiction et innovation.

Écouter l'épisode
Article
Article

Explorer les méthodologies pour comprendre la ville vivante

Les expérimentations théoriques autour du concept de « ville-métabolisme » placent le vivant au cœur d’un nouveau paradigme, encourageant une approche systémique. Dans la pratique urbaine et architecturale, quels outils s’offrent à nous pour mesurer le métabolisme ? Pauline Detavernier, docteure en architecture et directrice de projets Recherche et Développement chez PCA-STREAM, questionne les mesures existantes du cycle de vie et du métabolisme urbain pour esquisser une méthodologie.

Découvrir

Explorez plus

Nous œuvrons à l'émergence de nouvelles connaissances et de nouveaux récits collectifs via l’innovation urbaine et le dialogue art-science. Afin ouvrir le champ des possibles et des imaginaires face aux grandes urgences planétaires, nous diffusons nos explorations.

explorer tout