Concevoir un centre d’art

  • Publié le 27 septembre 2017
  • Nicolas Bourriaud
  • 5 minutes

Nicolas Bourriaud est historien de l’art, critique d’art, théoricien et commissaire d’exposition. Il a cofondé le Palais de Tokyo, qu’il a dirigé de 1999 à 2006. Il assure actuellement la direction du futur MoCo (Montpellier Contemporain), projet ambitieux de centre d’art réparti en trois lieux dans la ville.

Nicolas Bourriaud rejette les institutions abritées par des « monuments logo », à l’instar du Guggenheim Bilbao. Il développe au cours de cet entretien les principes sur lesquels il conçoit une nouvelle institution, qui doit répondre à la fois aux exigences de son territoire et de son époque.

Bibliographie

explore

Vidéo
Vidéo

L'art de la vie artificielle

Justine Emard est artiste plasticienne. Ses installations utilisent l’IA pour appréhender le vivant et explorent les frontières entre la vie organique et l’intelligence artificielle. Essaims d’abeilles, enregistrements encéphalographiques et peintures préhistoriques deviennent des supports d’apprentissage pour des algorithmes qui, à rebours des imaginaires dystopiques, donnent naissance à de nouveaux supra-hyper-organismes.

Découvrir
Vidéo
Vidéo

La vulnérabilité comme principe inclusif

Emma Vilarem est docteure en neurosciences cognitives, spécialisée dans l’étude des interactions sociales. Co-fondatrice de l’agence [S]CITY, elle aide les acteurs de la fabrique de la ville à intégrer dans leurs projets les besoins psychologiques, émotionnels et sociaux des habitants. Si l’environnement urbain affecte notre cerveau et nos comportements, l’attention portée aux personnes plus vulnérables ne pourrait-elle pas améliorer l’expérience globale de la ville ?

Découvrir
Vidéo

Michael Gaultois, Xavier Baris, Mathieu Merlet Briand, Benoit Roman

Vidéo

Neo-composites

Avec Mathieu Merlet Briand, artiste, Benoit Roman, directeur de recherches au CNRS, Xavier Baris de Kairos et Michael Gaultois, Chief Scientific Officer de Fairmat   Avec le désamour grandissant du public et des concepteurs pour le plastique, perçu comme la progéniture des années pétrole et symbole d’un monde jetable, le développement de nouveaux matériaux qui répondent aux défis contemporains en proposant des schémas de production circulaires se fait attendre.  L’écosystème de la Deeptech peine à se structurer en France au vu des investissements nécessaires. Le gouvernement et les régions encouragent la recherche et les initiatives entrepreneuriales telles que le projet FLOWER portant sur le développement de composites en fibre de lin, une plante largement cultivée sur le territoire. Quels sont les néo-composites de demain ? Quelles nouvelles mythologies invoquent-ils ?

Découvrir
Vidéo

Elisabeth Bouchaud, Cyril Pressacco, Denis Macrez, Ana Hedan, Paul Vergonjeanne

Vidéo

Pierre

Rédécouvrez la conférence inaugurale du cycle « Alma Matter » ! Dans un monde où le mythe de l’abondance s’effondre, cette série de conférences interroge la matière. Acteurs, métiers, économies, temporalités, géopolitiques : comment se dessinent les enjeux contemporains de la création à travers ceux de la matière ? Chaque conférence, centrée sur un matériau, met en dialogue ses parties prenantes. L’utilisation de la pierre dans la construction a décliné au cours du XXe siècle. Son retour est aujourd’hui plébiscité pour ses qualités : inertie, durabilité, transformation peu émettrice, présence locale… avec quelles techniques et applications en 2024 ? Dans le cadre de la Chaire Ville Métabolisme portée par l’Université Paris Sciences & Lettres.

Découvrir
Vidéo

Justine Emard, Nicolas Bourriaud, Pierre Pauze

Vidéo

Les intelligences artificielles dans le processus de création

L’IA est une nouvelle forme d’intelligence dont le développement suscite inquiétudes et fables dystopiques. Loin de remplacer l’intelligence humaine, elle se constitue comme un nouvel outil à entraîner, piloter, façonner, pour obtenir le résultat escompté. Ainsi, certaines IA deviennent pour le plasticien, le photographe, l’architecte, le cinéaste, le musicien, l’illustrateur… un agent avec lequel collaborer pour donner lieu à une co-création. Conférence inaugurale du cycle « IA et Création » au Stream Innovation Center.

Découvrir
Article
Article

L'intelligence collective à l'œuvre

L’intelligence collective est devenue l’une des clés pour comprendre et agir sur la complexité du monde contemporain. Mais comment produire les conditions pour qu’elle advienne? Né au sein de PSL, le collectif La Vie à l’œuvre, qui regroupe des chercheurs en sciences de la nature, en sciences humaines et sociales, mais également des artistes, explore depuis 2014 ce dialogue des intelligences autour du thème du vivant. En s’appuyant sur un cadre souple, le collectif a développé une pratique de l’intelligence collective interdisciplinaire tout en établissant de nouvelles connaissances sur la vie, notamment via des expérimentations entre art et science.

Découvrir
Podcast

« Que pouvons-nous changer dans notre manière d'habiter pour préserver le sol en tant que milieu ? »

Podcast

« Que pouvons-nous changer dans notre manière d'habiter pour préserver le sol en tant que milieu ? »


Le sol comme milieu, la propriété comme faculté d'habiter

Elissa Al Saad est architecte et lauréate des Bourses Palladio 2023 pour sa thèse sur le sol comme milieu. En comparant différentes formes possibles d’appropriation du sol, elle fait émerger la question de la préservation de la ressource foncière face à celle de la propriété. L’objectif : penser la propriété comme support d’un mode d’habiter qui considère le sol comme un bien commun.

Écouter l'épisode
Vidéo

Emmanuelle Déchelette, Lucie Ponard, Thomas Gaudron, Jean-Claude Morel

Vidéo

Terre

Matériau employé dans de nombreuses régions du monde pour la construction, la terre a pourtant souvent été considérée comme un déchet ces dernières décennies en France, les terres d’excavation étant peu valorisées. Ses propriétés thermiques et hygrométriques, son empreinte carbone extrêmement faible lorsqu’elle est utilisée crue, son abondance et les variations naturelles de couleurs qu’elle offre dans chaque région en font pourtant un matériau riche et inspirant pour les architectes et les designers d’aujourd’hui. Comment adapter nos techniques constructives pour rendre ce matériau conforme aux exigences contemporaines et se débarrasser de cette vision d’habitat primaire qu’elle évoque encore pour de nombreuses personnes ?

Découvrir